L’assurance prêt immobilier est-elle obligation ? Tout ce qu’il faut savoir

Quand on contracte un prêt immobilier, on est en droit de se demander si on peut s’abstenir de souscrire une assurance prêt immobilier. L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ? Est-ce le cas pour toutes les assurances liées aux prêts immobiliers ? 

Doit-on souscrire obligatoirement à une assurance prêt immobilier ?

Il n’existe aucune obligation légale de souscrire une assurance de prêt immobilier lors de la souscription d’un prêt. En théorie, la banque ne peut pas obliger quelqu’un à souscrire une assurance prêt immobilier. Vous pouvez en lire plus pour ne pas vous faire avoir par votre banque. 

A voir aussi : Comment choisir votre entreprise de plomberie ?

Par contre, dans la pratique, il est pratiquement impossible de contracter un prêt immobilier sans souscrire une assurance couvrant l’éventualité d’un défaut de remboursement. En cas de sinistre contractuel, l’assurance qui couvre le prêt immobilier prend le relais. Il va prendre en charge les remboursements du crédit immobilier au cas où le contractant n’est plus en mesure de faire face à ses mensualités.

Comment choisir la bonne assurance emprunteur ?

Le choix d’une assurance de prêt immobilier repose sur différents critères liés aux caractéristiques de l’assurance elle-même et à la situation de l’emprunteur. Les paramètres suivants sont à noter :

A découvrir également : Maison intelligente : tout ce que vous devez savoir sur la domotique

Le paiement mensuel ;

Le coût total pour la durée du prêt et peut être comparé au TAEG (taux annuel effectif global de l’assurance) ;

Le délai de carence ;

Le délai de franchise ;

Les exclus de la couverture (emplois à risque, tabagisme, personnes âgées, etc.)

Vous pouvez également utiliser les quotas pour réduire la charge de l’assurance emprunteur. Cela vous permet d’assurer un certain pourcentage de votre prêt et de le couvrir en cas d’urgence. Cette possibilité n’est offerte que dans le cadre d’un prêt immobilier avec un co-emprunteur si la banque n’exige pas que chacun soit assuré à 100 %.

Les assurances obligatoires pour les prêts immobiliers

Les polices d’assurance emprunteur contiennent un certain nombre de garanties pour couvrir divers événements. Parmi celles-ci, seules deux garanties sont obligatoires pour les investissements locatifs. On parle ici de la garantie décès et de la garantie PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie). 

Bien que cela ne soit pas légalement obligatoire, aucune banque n’acceptera de prêter de grosses sommes sans une garantie décès et invalidité. La seule exception est la possibilité d’une hypothèque, qui est une option intéressante pour les emprunteurs qui ne veulent pas avoir de garantie décès. 

Dans ce cas, l’hypothèque est garantie par un gage sur un bien immobilier dont l’emprunteur est propriétaire ou sur un contrat d’assurance-vie dont l’emprunteur est titulaire. Ces garanties sont utilisées comme caution au cas où les remboursements mensuels ne seraient pas respectés. 

La garantie décès protège les proches en cas de décès de l’assuré, afin qu’ils n’aient pas à supporter les mensualités restantes du prêt. La garantie PTIA, en revanche, permet de couvrir les emprunteurs qui sont incapables d’exercer une activité professionnelle et ne peuvent donc pas gagner un revenu.